⚒️ Maquettes, 🔥 RC, 🎲 jeux , 🎨 figurines… Partageons nos passions !
Blog 1001Hobbies > Rubriques > Actualités > 24h du Mans Motos 2024 : récit d’une passionnée en immersion

24h du Mans Motos 2024 : récit d’une passionnée en immersion

En tant qu’amatrice de véhicules à la fois à quatre et à deux roues, j’ai saisi l’occasion de me rendre aux 24 Heures du Mans Motos qui se sont tenues du 18 au 21 avril 2024.

Je me suis lancée sur ma moto, une R1250R, pour me rendre sur le circuit Bugatti. Après un trajet de 2 heures et demie sous un soleil éclatant mais par temps froid, je suis enfin arrivée au Mans, prête à plonger dans l’atmosphère électrique de cet événement légendaire.

Mon objectif ?

Prendre la température de ce qui promet d’être un week-end palpitant, entre compétition acharnée et passion débordante pour les moteurs et la vitesse.

Le Circuit Bugatti est un tracé mythique qui fait partie intégrante de l’histoire des sports mécaniques, notamment des 24 Heures du Mans. Situé au cœur de la ville du Mans, dans la région des Pays de la Loire et le département de la Sarthe, ce circuit est réputé pour son caractère technique et ses longues lignes droites qui permettent aux pilotes de repousser les limites de la vitesse.

Le vendredi, l’ambiance est plutôt calme et distrayante… Je me balade entre nouvelles et anciennes motos : la passion nous réunit. D’animation en animation, je me retrouve sur les paddocks où les équipes présentent leurs machines : 48 équipes engagées comprenant des grandes marques comme Yamaha, Kawazaki, BMW, Ducati et Suzuki… 

Samedi, l’ambiance et l’excitation montent d’un ton, nous sommes tous impatients… Le départ a lieu à 15h00. A partir de 13h00, les tribunes se remplissent… On discute, chacun y va de son pronostique… La cérémonie d’ouverture commence, on apporte le trophée…. Sur la grille de départ, les équipes et les pilotes se préparent avec concentration, ajustant les derniers réglages sur leur machine, discutant de la stratégie à adopter et se préparant mentalement pour les heures à venir. L’atmosphère est électrique, teintée d’une anticipation palpitante alors que les moteurs vrombissent et que l’adrénaline monte.

Le Mans ce n’est pas une simple course de vitesse, c’est le début d’une épopée de vitesse, d’endurance et de détermination, où chaque pilote et chaque équipe s’efforce de repousser les limites et de conquérir la victoire. 

À 14h50, alors que les pilotes prennent place de l’autre côté de la piste, l’atmosphère est encore plus électrique, chargée d’une anticipation palpable. Les derniers préparatifs se font sentir, les techniciens quittent la piste, laissant place à la concentration des pilotes. À 15h00, le moment tant attendu arrive : le départ est donné.

Les pilotes traversent la piste en courant, sautant sur leurs machines et la course démarre officiellement. C’est une épreuve d’endurance, de stratégie et de persévérance, où chaque instant compte. Les spectateurs retiennent leur souffle à chaque passage, conscients que la moindre erreur peut tout changer. Cette course intense et passionnante promet d’être riche en rebondissements et en moments inoubliables pour tous les passionnés présents.

La course a basculé au petit matin avec la chute de la Yamaha #1 et, depuis, deux équipes lorgnent sur la première place. La Suzuki #12 tient la tête, mais la BMW #37 se fait de plus en plus menaçante.

Dimanche matin, la fatigue commence à se faire sentir, mais notre détermination reste intacte. Nous arpentons le circuit à la recherche des dernières sensations, imprégnant chaque instant de cette atmosphère unique. Certains sont encore plongés dans un sommeil réparateur, tandis que d’autres errent dans les allées, impatients de connaître les résultats. À 13h00, nous regagnons nos places en tribunes. C’est là l’essence même du Mans : une course d’endurance où l’incertitude règne en maître. Puis, à 15h00, les haut-parleurs retentissent : la victoire revient à Suzuki GSXR 1000 n°12 de Yoshimura Sert Motul, suivie de près par la BMW n°37 en seconde position. C’est le dénouement d’une épreuve où l’émotion et le suspense auront tenu en haleine jusqu’au dernier instant…

Il est temps de reprendre la route. Je me glisse de nouveau sur ma moto, le cœur rempli de souvenirs mémorables. C’est le moment de partir. Alors que nous franchissons les portes du parking, 4 000 motos se lancent dans les rues du Mans. Les habitants nous applaudissent, les enfants nous saluent joyeusement, échangeant des signes amicaux. Toutes sortes de motos se mêlent : des sportives aux trails, des roadsters aux customs. Une véritable vague de motos déferle dans les rues, suscitant la joie des spectateurs et l’enthousiasme des motards.

C’est ça, le Mans : une aventure mémorable où la passion des sports mécaniques et des belles machines nous unit

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires