⚒️ Maquettes, 🔥 RC, 🎲 jeux , 🎨 figurines… Partageons nos passions !
Blog 1001Hobbies > Rubriques > Interviews > Interview : Piotr Forkasiewicz, l’illustrateur militaire

Interview : Piotr Forkasiewicz, l’illustrateur militaire

Afficher Masquer le sommaire

Aujourd’hui, nous avons le plaisir de partager avec vous l’interview de Piotr Forkasiewicz, le brillant artiste à l’origine des illustrations de nos puzzles sur l’histoire de l’aviation. Il vous raconte son parcours, ses anecdotes autour de ses œuvres et ses sources d’inspiration. Merci à lui pour le temps qu’il nous a consacré ! Vous pouvez retrouver le lien vers son site ici.

Pouvez-vous vous présenter et décrire votre travail d’illustrateur aujourd’hui ?

Je m’appelle Piotr Forkasiewicz et je suis un artiste 3D, un designer et un spécialiste des effets spéciaux basé en Pologne, mais surtout un illustrateur militaire à plein temps qui travaille depuis 21 ans dans la branche 2D/3D.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

J’étais destiné à devenir professeur d’art et ce sont les études que j’ai effectuées à l’université. Mais pendant mes études, j’ai travaillé dur entre les cours pour développer mes compétences et créer un portfolio assez impressionnant qui m’a permis de trouver un emploi dans un studio de design quelques jours seulement après avoir obtenu mon diplôme.
Au cours des 22 années suivantes, j’ai eu la chance de travailler sur un grand nombre de projets dans un champ d’activités très large : du design graphique et industriel, en passant par les visuels 3D, l’industrie des effets spéciaux pour finalement trouver ma place en tant qu’illustrateur militaire freelance. Je peux maintenant réunir mes deux plus grandes passions – l’aviation et l’art.

Pouvez-vous nous parler des illustrations utilisées pour les puzzles de 1001hobbies ? Y a-t-il des détails que nous devrions rechercher en particulier ?

Toutes les illustrations utilisées par 1001hobbies pour les puzzles ont été réalisées dans le cadre de projets personnels (non commerciaux) pour visualiser les idées que j’avais en tête (principalement la beauté des machines) ou pour illustrer des histoires réelles.
L’image du B-17 est intéressante en particulier pour au moins 2 raisons. Elle a été réalisée comme cadeau d’un fils pour son père, dont le père était mécanicien de bord et mitrailleur de tourelle dans le B-17 Flying Fortress surnommé « Connecticut Yankee » (bombardier représenté au centre de l’image). L’image montre l’événement réel qui a eu lieu au-dessus de Wilhelmshaven le 22 mars 1943. Nous avons reçu des rapports assez détaillés sur ce qui s’est passé ce jour-là. En fait, ils étaient suffisamment détaillés pour que je puisse recréer la formation avec la position exacte de chaque machine spécifiée. Ce qui est plus intéressant, c’est que les trois B-17 sont très célèbres : celui de droite est le légendaire « Memphis Belle » (dont l’équipage a été l’un des premiers à terminer sa mission – 25 missions), le bombardier derrière le « Connecticut Yankee » est le « Delta Rebel 2 » qui a été piloté par la méga-star hollywoodienne Clark Gable (il était le mitrailleur arrière de l’équipage). Le B-17 le plus éloigné, surnommé « Liberty Belle », a été perdu ce jour-là et a été le premier des rares bombardiers américains à être descendu dans les airs avec une bombe lancée par le chasseur BF109 de l’as allemand Heinz Knoke.

Combien de temps y avez-vous consacré (total ou moyen) ?

C’est difficile à dire, car ce que vous voyez est une illustration numérique basée sur des modèles 3D. Pour créer une telle illustration, il faut d’abord construire le modèle 3D, ce qui prend beaucoup de temps. Le modèle de B-17, par exemple, construit virtuellement à partir de rien, puis peint avec tous les rivets, les saletés, les couleurs, les pochoirs, etc. m’a pris environ 2 mois. Lorsque le modèle est prêt, le travail s’accélère et il me faut généralement quelques jours pour achever l’œuvre.

Où trouvez-vous l’inspiration pour votre travail ?

Les livres et les histoires d’anciens combattants sont ma plus grande source d’inspiration. Ils sont généralement si vivants que je peux clairement voir ces scènes dans mon imagination dès le début. La grande influence sur les visuels est aussi la beauté des machines. Lorsque le modèle est prêt, je me déplace autour de lui dans l’espace 3D, je change de focale de caméra et d’objectif pour trouver les angles de beauté de la machine qui reflètent sa forme unique et sa puissance de combat. Cela peut paraître étrange quand on sait que ces machines ont été conçues comme des armes, mais le sens de l’esthétique m’oblige à voir d’abord leur beauté. J’ai l’impression d’être Jim Graham, dans le roman/film « Empire du soleil », qui voit et salue les P-51 argentés qui dévastent l’aérodrome japonais. Ils volent, tirent, lâchent des bombes, mais au même moment, ils sont l’incarnation de la beauté et de la puissance absolues. Je dois admettre que l’émotion est vraiment une grande motivation. Je ne peux pas me débarrasser de la fascination qu’exercent ces magnifiques machines. Mais ce choc entre la violence et la beauté n’est pas irréfléchi. J’ai pleinement conscience du sujet que je veux traiter. Il ne s’agit jamais de jouer avec les drames des gens.

Avez-vous des projets futurs dont vous aimeriez parler ?

Je suis plein d’idées et le temps est ma seule limite. Mais je veux absolument raconter (par le biais des images) de nombreuses histoires sur les équipages de bombardiers de l’armée de l’air américaine qui ont fait d’énormes sacrifices pour défendre notre liberté. Je suis toujours étonné et j’admire ces jeunes garçons des États-Unis qui ont décidé de se battre si loin de chez eux. Nous leur devons vraiment un souvenir. Je leur suis certainement redevable.

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires