⚒️ Maquettes, 🔥 RC, 🎲 jeux , 🎨 figurines… Partageons nos passions !
Blog 1001Hobbies > Univers > Modélisme RC > Le lanceur à tirette de votre voiture RC est cassé ? Voici comment le réparer !

Le lanceur à tirette de votre voiture RC est cassé ? Voici comment le réparer !

Afficher Masquer le sommaire

On se retrouve aujourd’hui pour un tutoriel technique voiture radiocommandée ! Bien que tous les moteurs dont le démarrage s’effectue par tirette aient acquis désormais une fiabilité reconnue de tous, il n’en demeure pas moins que certains petits désagréments peuvent survenir au cours du maniement de celle-ci. On va vous expliquer comment y remédier.

Les différents types de problèmes rencontrés

Les moteurs équipés d’un tel système de démarrage pourront se retrouver confrontés à trois sortes de problèmes particuliers que nous allons d’abord énumérer.

Le premier cas de figure le plus connu est celui où la ficelle du lanceur s’est tout simplement rompue. Un phénomène qui se produit au bout d’un certain temps à force d’utilisation, et qui pourra être accentué si votre moteur est mal entretenu.

Le second problème qui pourra venir empêcher tout démarrage possible de votre moteur est le cas où c’est cette fois le ressort qui se trouve à l’intérieur du lanceur qui a rendu l’âme. Un phénomène qui survient en règle générale après que l’on ait dépassé les limites du convenable au moment de la mise en route. Autrement dit, cela revient à dire que vous avez emmené trop loin le lanceur, et (ou) tiré trop fort sur la ficelle de votre lanceur. Ce qui a provoqué l’expulsion du ressort de son logement interne. Le ressort peut aussi se casser tout simplement, avec l’usure, ou si l’on tire trop fort sur le lanceur à chaque mise en route.

Le troisième problème que peuvent rencontrer les utilisateurs de moteurs à tirettes est celui où le lanceur se met à connaître quelques ratés au moment de la mise en route lorsque vous tirez sur la ficelle. Comme si le démarreur (donc la ficelle) se mettait à patiner dans la semoule quand vous la déployez, rendant alors le passage de la compression moteur totalement impossible. Un phénomène qui est dû à l’usure de la roue libre interne ou à l’encrassement de celle-ci.

Les remèdes

A l’évidence, et dans la chronologie des événements à venir, les trois sources de pannes que nous venons d’énumérer vont vous obliger à extraire votre moteur du châssis, puis votre lanceur du moteur pour entreprendre les réparations qui s’imposent. 

Pour démonter celui-ci, ôtez d’abord les trois ou quatre vis qui maintiennent plaqué au carter moteur le capot principal, puis placez délicatement la lame d’un tournevis plat entre le carter et le capot en exerçant une légère pression destinée à empêcher que le ressort à spirale qui se trouve à l’intérieur ne vous échappe. Lorsque le capot est détaché du moteur, ôtez la roue libre. Pour la repérer, disons qu’une roue libre ressemble à un hexagone en acier muni d’une cage à aiguille à l’intérieur.

Très important : La roue libre possède un sens de montage. Repérez celui-ci car elle devra être replacée à l’identique lors de la phase ultérieure de remontage.

Si la ficelle est endommagée, pas question de la racommoder. Procurez-vous un modèle neuf auprès de votre détaillant habituel, puis remettez celle-ci en place.

Pour ce faire, commencez d’abord par faire passer la ficelle par le trou du capot, puis faites ensuite un nœud identique à celui qui était d’actualité sur l’enrouleur. Ensuite, ré-enroulez la ficelle en respectant le sens initial qui doit être normalement le sens inverse de celui des aiguilles d’une montre, puis replacez l’enrouleur dans son emplacement.  

Si le ressort s’est cassé, vous devez là encore vous en procurer un neuf pour le remplacer. Si le ressort est simplement sorti de son logement, il faut seulement le replacer dans son socle, mais la manipulation revient de toute façon au même puisqu’il va vous falloir le remettre en place. Pour ce faire, munissez-vous d’abord d’une paire de lunettes de protection au cas où le ressort échapperait à votre contrôle, puis repérez où se trouve la gorge dans laquelle la première extrémité du ressort doit venir s’immobiliser au fond du capot. Ensuite, enroulez le ressort à la main en essayant de faire en sorte que le cercle ainsi formé soit le plus petit possible. Une opération qui demande de la poigne et de la précision, car le ressort a tendance à être contrariant ! Puis positionnez-le en cercle d’abord à l’intérieur du logement prévu à cet effet au dos de l’enrouleur en vous aidant d’une pince à becs fins pour l’incruster dans sa gorge, puis ensuite dans la seconde gorge située au fond du capot. Cette opération demande, autant vous le préciser, un peu de patience de votre part, car il est fréquent que le ressort ne se place pas du premier coup. 

Lorsque c’est un problème de roue libre qui affecte la mise en route, c’est que celle-ci est grippée ou gommée. Le simple fait de la nettoyer avec du carburant pour voitures radiocommandées et du sopalin ou à l’aide d’une bombe de WD 40 suffira dans la majorité des cas à résoudre la panne. Si le phénomène persiste malgré un bon nettoyage, il faut alors songer à remplacer la roue libre, car ce sont les aiguilles de la cage qui se sont usées avec le temps.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à remonter votre lanceur remis à neuf en suivant exactement la procédure inverse depuis le départ. Bon courage !

Retrouvez ici toutes nos voitures radiocommandées et leurs accessoires.

5 1 vote
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires